Un nouveau Territoire pour mieux servir les Clamartois

Le bureau du Territoire Vallée Sud - Grand Paris constitué des 11 maires et d'Yves Cocas, présidé par Jean-Didier Berger

 

C’est parti !

Le signal de départ de la nouvelle intercommunalité dont dépend Clamart a été donné hier. Vallée Sud-Grand Paris, c’est son nom, rassemble 11 communes et 400 000 habitants. Mes collègues maires et élus de la nouvelle assemblée du Territoire m’ont fait l’honneur de leur confiance en m’élisant président de Vallée Sud-Grand Paris.

J’ai eu l’occasion de vous faire part de mes doutes sur la création de la Métropole du Grand Paris. Je crains que ce niveau supplémentaire, très éloigné des électeurs, aux moyens flous et aux compétences imprécises ne soit pas l’accélérateur de développement promis.

En revanche, la création des Territoires peut constituer une bonne nouvelle si elle modernise les intercommunalités. L’intercommunalité, c’est pour les communes l’occasion de faire ensemble ce qui gagne à être fait à plusieurs, mieux et/ou moins cher.

Nos 11 communes sont proches, les habitants partagent un même bassin de vie, les intercommunalités anciennes disposaient sensiblement des mêmes compétences. La transition sera courte et nous sommes donc déjà dans l’action.

Concrètement pour les Clamartois, cela veut dire que les services publics gérés par l’intercommunalité (piscine, théâtre, conservatoire, enlèvement des déchets, développement économique) le seront plus efficacement et pour moins cher.

Par ailleurs, pour cette institution nouvelle qui doit faire ses preuves auprès des habitants, nous avons mis en place une gouvernance des maires. Tous les maires sont représentés dans l’exécutif ce qui garantit le respect du vote des électeurs et la proximité de la prise de décision.

Avec Yves Coscas, mon adjoint désormais vice-président de Vallée Sud et les 9 autres élus clamartois, notre Ville est dignement représentée. Nous allons travailler avec l’ensemble des élus des 11 communes pour l’intérêt des citoyens de Vallée Sud et de Clamart.

 

Retrouvez le discours que j’ai prononcé à cette occasion en cliquant ici.

%d blogueurs aiment cette page :