Suppression de la taxe d’habitation : la compensation n’est pas garantie !

Lundi 10 juillet, j’ai été interviewé par le journal de France 3 National à propos de la suppression de la taxe d’habitation annoncée par le gouvernement.

La taxe d’habitation représente 14.5 millions d’euros de recette pour la Ville de Clamart, soit 25% du budget total. Cela représente 38% des dépenses en personnel de la mairie ou encore la construction et la rénovation d’écoles cette année.

J’ai exprimé mon profond désaccord avec cette mesure qui se fera de nouveau au détriment du service public au niveau local. Si demain nous perdons cette taxe, nous ne pourrons peut-être plus réaliser tous les travaux nécessaires au sein des écoles ou encore d’autres projets nécessaires aux Clamartois.

La compensation que le gouvernement annonce aujourd’hui n’est absolument pas garantie dans la durée. La majorité des élus locaux, comme moi, est inquiète car nous avons déjà connu cela par le passé. Par exemple, la taxe professionnelle a été certes compensée une première année mais cette compensation n’a cessé de diminuer dans le temps.

Cette mesure est une nouvelle fois une façon d’attaquer et de diminuer l’autonomie des collectivités territoriales et nous ne pouvons le tolérer.

%d blogueurs aiment cette page :