Restauration scolaire : les parents plébiscitent le double choix

Dès mon élection, j’ai souhaité la mise en place d’une solution claire et simple pour les repas de nos enfants dans les écoles de la ville. Rappelons-le, la priorité de la restauration scolaire est avant toute chose et bien évidemment la satisfaction des besoins nutritionnels des enfants. Je souhaitais que ce soit aussi l’occasion d’aider à l’éducation aux goûts et aux aliments. Les animateurs y contribuent désormais et ils disposeront bientôt d’illustrations et de pictogrammes pour en parler avec les enfants. Nous avons mis en place le double choix qui consiste à offrir à tous les enfants la possibilité de choisir, par eux-mêmes, entre deux viandes ou poissons.

Par ailleurs, beaucoup de religions pratiquées dans notre pays comportent des interdits et des obligations alimentaires. De plus, chaque famille, chaque personne suit ces obligations à sa guise et en fonction de sa pratique. Il serait néanmoins tout à fait inacceptable de constituer des fichiers d’élèves en fonction de leur pratique réelle ou supposée ou même d’effectuer un comptage. La République ne connaît que des citoyens. C’est le principe de laïcité qui doit l’emporter pour assurer l’égalité de tous devant le service public.

Le double choix permet donc non seulement une meilleure qualité, une lutte contre le gaspillage alimentaire, un travail pédagogique mais aussi la garantie effective de l’égalité concrète de tous les élèves sans qu’à aucun moment nul n’ait besoin de connaître sa religion. On voit aujourd’hui dans certaines communes ce qui pourrait être fait si notre République acceptait que des listes d’enfants soient tenues en fonction de leur religion avec le risque qu’elles tombent entre de mauvaises mains.

Le double choix est d’ailleurs plébiscité par les parents. Une enquête de satisfaction sur un échantillon représentatif de parents a été réalisée dans des écoles de la commune. 77% des parents des élèves de primaire sont satisfaits ou très satisfaits de la mise en place du double choix. Nous le généraliserons en maternelle prochainement, probablement à la rentrée de septembre. Je me réjouis que sur un sujet qui peut vite virer au passionnel nous ayons trouvé une solution qui respecte les principes républicains et soit à ce point appréciée des parents.

%d blogueurs aiment cette page :