Logement social, des attributions désormais transparentes

Depuis 2014, nous menons une politique d’amélioration globale de l’offre de logements pour les Clamartois(es), conformément à nos engagements.

Si l’essentiel de notre politique consiste à proposer un parc de logements plus important et mieux équilibré, nous souhaitons aussi en finir avec le sentiment d’injustice qu’éprouvent souvent les demandeurs de logement social lorsqu’ils se voient notifier un refus. C’est vrai partout et, compte tenu de ce qui s’est passé dans ce domaine à Clamart, sans doute encore un peu plus encore dans notre Ville.

C’est pourquoi j’ai demandé à l’office HLM Clamart Habitat d’étudier la mise en place d’un système d’attribution à points, aujourd’hui opérationnel, complet mais simple, et surtout facilement consultable par tout candidat. Désormais, chaque demandeur se voit attribuer un nombre de points, son « score », calculé à partir d’une trentaine de critères comme, par exemple, le motif de la démarche, son ancienneté ou, le cas échéant, la qualité de l’entretien de son logement social actuel.

Les attributions sont alors faites au profit du demandeur ayant le score le plus élevé et celui qui voit sa demande refusée, connaît le score de la personne qui a décroché le logement.

Une démarche sociale doit avant tout rester humaine. Au service de la transparence et de la bonne gestion, ce nouveau système d’attribution reste un outil aux mains des équipes de Clamart Habitat. Celles-ci pourront par exemple revoir les notes, au cas par cas, de façon justifiée et toujours transparente.

Comme pour toute nouveauté, nous serons vigilants dans la mise en œuvre et ne manquerons pas d’améliorer le dispositif en fonction du retour d’expérience.

%d blogueurs aiment cette page :