Le Sénat pénalise la négation du génocide arménien

C’est un grand jour pour la communauté arménienne, la défense de sa mémoire et le respect de ses droits.

En effet, le Sénat a adopté hier, dans le cadre du projet de loi égalité et citoyenneté, un article visant à pénaliser toute contestation des génocides reconnus par la France, même quand ils ne sont pas reconnus par leurs auteurs, comme c’est le cas pour le génocide arménien.

Je me réjouis de l’adoption de cette disposition, acquise à l’issue d’un vote serré et je tiens notamment à remercier Hervé Marseille, Sénateur-Maire de Meudon, qui y a contribué.

%d blogueurs aiment cette page :