Impôts locaux, promesses tenues !

La plupart des journaux se font l’écho dans leurs quotidiens de l’annonce par une grande partie des grandes villes de fortes augmentations de leur fiscalité locale en 2016 pour faire face aux baisses massives de dotations de l’Etat.

Quelle belle politique conduite par la gauche, qui consiste dans la baisse de 11 milliards en trois ans des dotations aux collectivités, alors qu’elle leur fait subir, dans le même temps, le financement de réformes budgétivores à l’instar de la réforme des rythmes scolaires.

Pour ma part, je me réjouis de m’être attelé, dès mon arrivée en 2014, à assurer une meilleure gestion communale et à entreprendre les mesures qui s’imposent pour dégager de nouvelles marges de manœuvre.

Je suis heureux que nous ayons tenu la promesse que nous avons faite aux Clamartoises et aux Clamartois de ne pas augmenter leurs impôts, alors qu’ils doivent déjà faire face à un taux de prélèvement obligatoire qui place la France en tête de ses voisins européens.

%d blogueurs aiment cette page :