Après « inventons la métropole » voici « le concours de miel » !

Comme tous les Maires de la Métropole du Grand Paris, j’ai été destinataire d’un courrier de Patrick Ollier, Président de la Métropole, qui suggère de « lancer un concours de miel » en vue de créer un label « Miel de la métropole ».

A coup d’initiatives loufoques et nécessairement coûteuses, le Président de la Métropole du Grand Paris illustre ainsi ce que je dénonce depuis plusieurs mois : cette nouvelle collectivité dépourvue de vision propre est incapable d’apporter une valeur ajoutée à nos concitoyens.

Où sont les actions stratégiques à l’ambition mondiale vantées à la création ? Il ne me semble pas que cette initiative nous permette de rivaliser avec Londres, Tokyo, New York ou Singapour.

Un rien ridicules, ces pratiques sont en outre budgétivores. On connaît le refrain : « cela ne coûtera pas grand-chose ». On peut légitimement en douter. J’en veux pour preuve le dernier concours en date etoro lancé par la MGP avec un budget de 400 000 € de communication pour « inventons la métropole » ! Est-ce là le respect des deniers publics qu’attendent nos concitoyens en cette période de tension budgétaire ?

Je le répète : dans un contexte de moyens limités, où l’unité doit se faire autour de projets essentiels au développement économique de notre territoire, une « politique gadget » pratiquée par une collectivité « de plus », est un gâchis inacceptable.

Le gouvernement doit prendre acte de son échec à rationaliser l’organisation territoriale en Île-de-France. Il lui suffirait de supprimer la Métropole et de transférer l’ensemble de ses compétences au Conseil régional. La Métropole du Grand Paris existe déjà, c’est la Région Ile-de-France.

%d blogueurs aiment cette page :